01 mars 2012

Mensonges pour l’Etat

Du meeting d’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy jusque dans les déclarations télévisées des autres candidats, revient toujours cette accusation : mentir. L’adversaire sait que j’ai forcément raison, donc il vous ment. Logique imparable qui efface toute possibilité de divergence d’opinion. L’argument est efficace, et d’autant plus difficilement contestable que nos hommes politiques ont manié le mensonge avec une habileté digne des meilleurs acteurs césarisés, oscarisés, goldenglobisés, ramenant par comparaison Jean Dujardin au... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2012

La dictature du neuf

« Mais qu’est-ce qu’il a de plus que moi ? », a dû se demander Ségolène Royal à propos de François Hollande, lors de cette primaire socialiste… La réussite de ce dernier est à la hauteur de la défaite de celle qui affronta Nicolas Sarkozy au second tour des élections présidentielles de 2007. Ironie de la chose, François Hollande a dû, en 2007, ruminer les mêmes pensées au sujet de sa compagne. Il était le premier secrétaire du parti, candidat naturel, face à des pros de la politique comme Dominique Strauss Kahn ou... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2012

Regroupements familiaux

C’est bien beau d’éliminer ses concurrents avant le vote des français, mais il faut maintenant qu’ils se désistent en faveur du « boss », c'est-à-dire le candidat le mieux placé pour gagner : François Hollande, Nicolas Sarkozy… ou moi ! On a vu cette semaine Christine Boutin rallier l’actuel président, et on attend avec l’empressement médiatique habituel (de l’impatience d’un gamin de 10 ans face au dernier jeu à la mode coincé dans son emballage) le désistement d’Hervé Morin (édit, le temps que je l'écrive,... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2012

500 ! ! !

Avouez qu’une élection présidentielle à cinquante candidats serait difficile à mener de front. J’imagine les obsédés du temps de parole enchaîner les crises cardiaques doublées de dépressions rien qu’à l’idée qu’une telle chose puisse arriver. Pire, les candidats les plus hauts placés feraient des scores à 5%, ce qui donne au final une légitimité assez basse, avouons-le. Il faut donc cyniquement éliminer les « petits candidats » avant le premier tour. Ayons tout d’abord  l’honnêteté de reconnaître qu’il existe... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2012

Sarkozy perdant ?

Tout est dans le point d’interrogation. Comme il le dit lui-même, sur le papier, il a perdu. Sa campagne, entamée sans le dire depuis déjà plusieurs mois (certains diront depuis quatre ans) piétine, ses efforts ne sont pas récompensés, son concurrent le plus direct triomphe, les autres le talonnent, menacent de le dépasser… Bref, il a déjà perdu. Mais ce scénario n'est pas satisfaisant. Pour faire vibrer le téléspectateur, qu’il s’intéresse à la question et fasse monter l’audience en même temps que les enchères des espaces... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 09:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 janvier 2012

Du cinéma à la télé !

Le grand meeting de François Hollande, dimanche dernier, a très fortement rappelé celui de Nicolas Sarkozy, cinq ans plus tôt. Certains ont pensé au décor, d’autres à la mise en scène, d’autres encore à la couleur bleue… Le VRAI point commun ne se trouve pas là, mais en coulisses... Les images que nous avons vues n’ont pas été filmées par des journalistes, mais bien par une équipe spécialisée, payée par le parti, avec comme mot d’ordre de mettre en valeur le candidat. Un véritable studio de cinéma qui, loin de la neutralité des... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 14:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 janvier 2012

Thème de campagne : faites vos choix !

Quelle responsabilité pour le communicant… Son candidat doit mettre au cœur de la campagne un sujet porteur, qui touche les français, les amène à s’intéresser, débattre, se déchirer, se passionner ! Et quelle sanction en cas de mauvais choix : l’effet boomerang ! Rappelez-vous Jacques Chirac, prônant la tolérance zéro pour les délinquants, alors que lui-même était empêtré dans ses « affaires »… Plus récemment, Nicolas Sarkozy, en plaçant le fameux « triple A » (moins connu que ma dernière... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2012

Les deux miterrands

  Les conseillers en communication manquent singulièrement d’imagination. Plutôt qu’inventer des modèles de conquête présidentielle, ils copient le passé avec autant de scrupule qu’un revendeur de fausses Marlboro du Métro Barbès.   Tout le monde a remarqué (non sans se moquer) que François Hollande copiait les discours, l’allure et le phrasé de François Miterrand. Il faut dire pour la défense du premier qu’il n’a eu que peu de choix, ce dernier étant comme on sait le seul socialiste à devenir président dans cette... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 14:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 janvier 2012

Une télévision bien miraculeuse…

Les illustrations sont extraites de « Elysez-moi », Bande Dessinée à paraître en Mars 2012 chez Bac@BD.   Octobre. Les primaires socialistes font rage, on ne voit logiquement que du gauchiste à la télé. Résultat,  la côte de popularité du gagnant (le maillon le moins faible, le Highlander, ou celui qui a réussi à s’asseoir jusqu’au bout au jeu de chaises musicales) atteint des sommets. François Hollande (car oui, c’est lui) est assuré d’être élu président à presque 70%.   Novembre. Les socialistes à... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2012

des voeux bien sincères

  Première image de ce blog, qui propose, chaque semaine, l’avis éclairé de Philipe Hocrite, le seul candidat à l’élection présidentielle qui dévoile les coulisses et « off » de cette campagne.  
Posté par philipehocrite à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]