Nathalie Artaud est candidate autoproclamée « communiste », s’inspire de Marx, donc soutient une théorie économique qui fait peur à toute une frange de la population. La chose se corse et la panique s’amplifie quand on sait aussi qu’elle a, à côté de ses activités « politiques », un vrai métier : professeur. De latin, d’anglais … ? Pire ? De mathématiques ? Non. D’ECONOMIE ! ! !

P3C2

Quelle inquiétude, pour les parents d’élèves, de la manière dont cette communiste fait ses cours… Va-t-elle encourager ces chères têtes blondes à la révolte contre le grand patronat ? A la lutte armée ? Vais-je retrouver mon fils tentant de pendre mon patron avec des tripes arrachées au  curé de mon village ?

Rassurons tout le monde, les parents et surtout les journalistes qui semblent les plus angoissés par cette question, preuve qu’ils n’ont pas été à l’école depuis un certain temps. Rien de politique n’apparaît dans les cours donnés aux élèves. Pour un lycéen, Marx n’est qu’un farfelu vu en introduction d’un cours d’histoire autour de la folie de Staline et la cruauté des goulags. Les théories économiques libérales sont étudiées par le biais d’auteurs dits « Classiques » datant de la fin du XVIème siècle, et seulement par les élèves ayant le bonheur d’avoir choisi la filière ES. Le système politique n’est évoqué que pendant les rares séances d’ « éducation civique », matière en voie de disparition coincée entre l’histoire et la géographie.

Résultat : le citoyen sortant du lycée à l’âge moyen de 18 ans, en âge de voter, a le plus souvent la conscience politique d’une huître avariée, laiteuse et difforme.

 P11C6

Etonnons-nous, alors, de les voir s’enfermer dans l’abstention ou le vote des partis aux théories simplistes ! Etonnons-nous, de la réussite de techniques de communication, du culte de l’image, du manque de fond de cette campagne comme de beaucoup d’autres !

Une vraie démocratie ne peut fonctionner qu’avec des citoyens qui comprennent réellement le poids de leur vote, qui réfléchissent aux théories et programmes défendus, qui prennent le temps de peser le pour et le contre, et choisissent en connaissance de cause !

Sinon, ils seront éternellement à la merci du premier crétin venu qui, adroitement, réussira à les convaincre en criant :

couv