23 février 2012

La dictature du neuf

« Mais qu’est-ce qu’il a de plus que moi ? », a dû se demander Ségolène Royal à propos de François Hollande, lors de cette primaire socialiste… La réussite de ce dernier est à la hauteur de la défaite de celle qui affronta Nicolas Sarkozy au second tour des élections présidentielles de 2007. Ironie de la chose, François Hollande a dû, en 2007, ruminer les mêmes pensées au sujet de sa compagne. Il était le premier secrétaire du parti, candidat naturel, face à des pros de la politique comme Dominique Strauss Kahn ou... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2012

Regroupements familiaux

C’est bien beau d’éliminer ses concurrents avant le vote des français, mais il faut maintenant qu’ils se désistent en faveur du « boss », c'est-à-dire le candidat le mieux placé pour gagner : François Hollande, Nicolas Sarkozy… ou moi ! On a vu cette semaine Christine Boutin rallier l’actuel président, et on attend avec l’empressement médiatique habituel (de l’impatience d’un gamin de 10 ans face au dernier jeu à la mode coincé dans son emballage) le désistement d’Hervé Morin (édit, le temps que je l'écrive,... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2012

500 ! ! !

Avouez qu’une élection présidentielle à cinquante candidats serait difficile à mener de front. J’imagine les obsédés du temps de parole enchaîner les crises cardiaques doublées de dépressions rien qu’à l’idée qu’une telle chose puisse arriver. Pire, les candidats les plus hauts placés feraient des scores à 5%, ce qui donne au final une légitimité assez basse, avouons-le. Il faut donc cyniquement éliminer les « petits candidats » avant le premier tour. Ayons tout d’abord  l’honnêteté de reconnaître qu’il existe... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2012

Sarkozy perdant ?

Tout est dans le point d’interrogation. Comme il le dit lui-même, sur le papier, il a perdu. Sa campagne, entamée sans le dire depuis déjà plusieurs mois (certains diront depuis quatre ans) piétine, ses efforts ne sont pas récompensés, son concurrent le plus direct triomphe, les autres le talonnent, menacent de le dépasser… Bref, il a déjà perdu. Mais ce scénario n'est pas satisfaisant. Pour faire vibrer le téléspectateur, qu’il s’intéresse à la question et fasse monter l’audience en même temps que les enchères des espaces... [Lire la suite]
Posté par philipehocrite à 09:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]